De la vigne aux vinifications singulières

Un terroir propice ne suffit pas, le savoir-faire doit pouvoir en tirer le meilleur parti. C’est l’alliance des trois générations, de Philippe à ses petit-fils, Thomas et Edouard, qui a participé à l’optimisation constante de vins de qualité, chacun avec son expérience en techniques de vinification, recherche de la qualité et implication naturelle.

Chaque millésime du Grand Verdus est l’occasion d’affiner les moyens de sélection de la vigne, la précision des assemblages et des élevages.

Le respect du milieu naturel : un vrai credo

Au Grand Verdus, la vie des sols ainsi que la préservation de l’écosystème sont les préoccupations premières de notre viticulture pour un meilleur équilibre de la plante.

« Notre approche du vignoble est animée par un souci écologique omniprésent. On se remet en cause en permanence et essayons de protéger la richesse de notre milieu naturel », explique Antoine Le Grix de la Salle.

Une maturation du raisin optimisée

Toujours dans un souci qualitatif, le Grand Verdus vise une production maîtrisée pour chaque pied de vigne, notamment grâce à une taille courte et un effeuillage de la zone fructifère pratiquée au début de l’été sur l’ensemble du vignoble. Il apporte ensoleillement et aération des raisins. Si besoin, un éclaircissage (suppression de quelques grappes) est pratiqué dans un second temps.

Il est systématique sur les quatre parcelles destinées exclusivement à la « Grande Réserve ».

Des rendements étudies

Pour le vignoble destiné à l’assemblage classique de la gamme « Château Le Grand Verdus » la base de rendements varie de 45 à 50 hl/ha selon les millésimes.

Concernant la « Grande Réserve », fruit des meilleures parcelles du vignoble et objet de sélections toutes particulières, les rendements sont réduits de 25 à 30 hl/ha, soit 1 kg maximum par cep de vigne.

Des vendanges minutieuses

Avant les vendanges, l’évolution de la maturité fait l’objet d’un suivi analytique très rigoureux à compter de fin août.

Parallèlement à cela, Antoine et Thomas ont recours à la dégustation quotidienne des baies de raisin. Ils décident ensemble du meilleur équilibre entre acidité, potentiel tannique et expression aromatique du fruit.

Chaque parcelle est ainsi vendangée à son optimum.

Le choix de la date de récolte est un point clé, pour des vendanges saines et homogènes.

Le raisin doit être cueilli quand il exprime le meilleur de lui-même, et le terroir où il né.

Pour la majorité de nos parcelles, nous avons recours à une machine à vendanger ultra-moderne, équipée d’un trieur. Après de nombreux essais, les progrès de ces équipements sont spectaculaires et justifient largement leur utilisation au Grand Verdus.

Les parcelles destinées à la « Grande Réserve » sont récoltées, quant à elles, manuellement, dans la grande tradition bordelaise, pour un tri drastique grain par grain.

L’ensemble de la vendange est donc triée avant la mise en cuves.

Viticulture raisonnée


Viticulture raisonnée

Egalement, la propriété fait partie
d’un réseau local de
« viticulture raisonnée ».

Quelques applications concrètes de cette démarche


Viticulture raisonnée

- La limitation des traitements
au « minimum raisonnable »,

- La pratique de l’enherbement entre
les rangs de vigne, le maintien des haies
bordant les parcelles,

- Le traitement des effluents viticoles
(eaux de lavage des machines et du cuvier)