CHÂTEAU LE GRAND VERDUS

Une histoire de Famille

En quelques dates

L’histoire du vin du Grand Verdus, c’est aussi celle du château datant de l’époque Renaissance et de la famille Le Grix de la Salle, qui a décidé, après la seconde guerre mondiale, de développer son petit vignoble pour en faire une exploitation viticole de renom.

GRAND VERDUS BORDEAUX SUPERIEUR

1579

En 1579, la gentilhommière fortifiée est édifiée sur l’emplacement d’un ancien château fort.

Le premier seigneur connu au 16e siècle fut Arnaud de Bonneau.

1810

Claude DESCHAMPS, architecte des Ponts de Pierre de Bordeaux et de Libourne sous Napoléon, fait l’acquisition du château.

Son fils épousa Clothilde Le Grix de la Salle, qui laissa le domaine à son frère Charles. Au début du 19è siècle, vers 1810, nous sommes au point de départ de la dynastie et le Grand Verdus n’est plus seulement une propriété d’agrément.

1947

Philippe Le Grix de la Salle, premier vigneron de la famille.

Soutenu au quotidien par sa tendre épouse Francette commence à cultiver la vigne après la seconde guerre mondiale. 30 années durant, les vendanges se succèdent malgré les périodes de vache maigre, le grand froid hivernal de 1956 et la réduction inévitable des densités de plantation: limiter les coûts de production et tenir bon !

1973

Philippe Le Grix de la Salle

En 1973, Philippe quitte la coopérative de Créon pour vinifier à la propriété et enfin voler de ses propres ailes. C’est la naissance du Grand Verdus comme château viticole, avec sa bouteille et son étiquette. Sous la magnifique charpente de plus de 400 ans d’une des ailes de la cour du château, se trouvent les chais de vinification. Les cuves inox sont parmi les premières installées en Gironde. Simultanément, quelques Premiers Grand Crus Classés du Médoc, s’équipent aussi.

Sous l’impulsion d’Emile Peynaud, célèbre professeur à la Faculté d’Oenologie de Bordeaux et “mentor” de Philippe Le Grix de la Salle, une oenologie moderne est en marche.

1975

Antoine Le Grix de la Salle

En 1975, Antoine, 24 ans, rejoint son père, Philippe le Grix de la Salle, au château, après quelques mois en Napa Valley, chez Robert Mondavi.En tant que stagiaire, mais plus insolites, il fût son professeur de Tennis !

Pendant vingt ans, ils partageront le même bureau et iront à la rencontre d’importateurs, promouvant la tradition et l’histoire unique de leur vin.

Par son travail acharné, entièrement autodidacte, il est à l’origine du développement du vignoble jusqu’à sa taille actuelle, où près de 50 parcelles sont désormais identifiables.

1978

Le Grand Verdus est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques (I.S.M.H)

En 1978, le Château Le Grand Verdus est inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, une des plus belles pièces du patrimoine de la région du bordelais.

2008

Thomas le Grix de la Salle

En 2008, Thomas, aîné des deux fils d’Antoine arrive définitivement sur le domaine familial, il prend en main la vinification et la commercialisation des vins de la propriété.

Passionné de vins du monde entier, il met à profit ses voyages et ses rencontres avec les vignerons les plus “fous”

2019

Edouard le Grix de la Salle

En 2019, Edouard, deuxième fils d’Antoine, rejoint la propriété familiale avec pour objectif d’épauler son père dans la gestion de la vigne et d’apporter son savoir faire et sa passion de l’agronomie. Il engage également la propriété dans sa conversion en Agriculture Biologique à partir de 2020.

Un terroir mosaïque

Le terroir est notre principale richesse : son maître-mot est la diversité.

Découvrir la suite
Suivez notre actualité